Archives 2001 : [Humour] Le sponsor de l'ombre

Publié le par Valérie Fiastre

C'est avec beaucoup de discrétion que le fabricant de meubles, s'était dit que le sponsoring pouvait être un bon vecteur pour son image de marque. Il s'agissait là, d'ailleurs d'un soutien, non pas financier, mais d'un apport en nature. C'est ainsi, qu'à titre expérimentale, IKEA, célèbre fabricant de meubles en kit, remis au club villeurbannais le prototype de sa nouvelle armoire à glace. Fidèle à sa charte de nomage qui veut que les productions se voient attribués un nom typiquement "couleurs locales", le fabricant suédois baptisa cette première expérience Blöm.

Ce qui pouvait constituer les prémisses d'une réelle nouvelle façon de sponsoriser les clubs de sport semble être un échec cuisant. Trois ans après son arrivée à Villeurbanne, Gregor Beugnot n'est toujours pas parvenu à le monter. L'idée des joueurs en kit était bonne, mais comme souvent, soit il y a une erreur dans la notice, soit il manque des pièces.

Il n'en est évidemment pas de même avec Adeco qui profitablement à décider de devenir un soutien important de l'Asvel. L'entreprise à sans doute été séduit par ce club tout a fait conforme à son image  : Stephens remplace Bonato, Edwards remplace Stephens, Long est licencié, Garces remplace Long, Bonato revient ...

Espérons que notre équipe chérie parviendra à convaincre encore et encore, son public d'abord (ne demandons nous pas que ça ?), et de nouveaux sponsors à l'occasion des plays off. "Brillant Breton" ou "Brillant Belge", comme sponsors, ça serait quand même sacrement classe.

 

Article initialement publié en 2001 sur Astrozone et sorti des archives par Valérie Fiastre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article